À propos du centre d'entrainement des cadets

Été 1969 : Bagotville reçoit ses premiers cadets répartis en 4 camps de deux semaines à même les installations de la Base. Au cours des années, une foule de changements organisationnels et physiques ont amené le Camp d'été à ce qu'il est aujourd'hui. L'événement majeur des premières années fut l'arrivée des filles en 1975.

Dans les années soixante-dix, un incendie détruisit deux bâtiments, obligeant le Camp à déménager une partie de ses installations à la Polyvalente en 1974, puis au Cégep de Jonquière en 1975. Les cours de chef de file junior, musique junior et senior, le cours d'éducation physique pour les trois éléments, le cours d'électronique, les cours de pilotage académique et de pilotage de planeur prirent le chemin de Jonquière, ne laissant que le cours de formation de base à Bagotville. L’École de Planeurs de la Région de l’Est fut installée à l’École Lafontaine de Chicoutimi dès 1975 pour devenir un nouveau détachement du camp.

L'augmentation des effectifs et des coûts amena une transformation majeure à l'été 1982. La création d'une école de musique des cadets des trois éléments dans la région de Québec et le transfert du cours d'éducation physique à Valcartier entraîna la fermeture du détachement de Jonquière. Le cours de chef de file junior alla rejoindre le cours de survie, installé au Domaine de la jeunesse depuis 1973. À partir de 1982, ce site fut loué en entier pour l'instruction estivale des cadets.

Pour ce qui est des cours relatifs à l'aviation, l’École des Planeurs de la Région de l’Est devint autonome en 1988 et est rebaptisée École de Vol à Voile de la Région de l'Est. Elle déménagea à St-Jean-sur-Richelieu en 1996.

Le plan de développement des installations de la force régulière à Bagotville fut bénéfique pour les cadets. Ainsi, des roulottes dortoirs et un bloc sanitaire furent construits et installés temporairement sur la Base. À l'été 1989, les cadets arrivent au camp sur le nouveau site de l'Escadre de formation de base (EFB).

Au printemps 1993, un nouvel aménagement du Domaine de la jeunesse au Lac Sébastien augmente la capacité d'accueil et permet la tenue du cours national de survie. C'est l'Escadre de survie et de leadership (ESL). Le Centre d'instruction accueille à ce moment-là 1000 cadettes, cadets et membres du personnel à la fois. Au total, c'est 1930 personnes qui viendront séjourner au Saguenay.

À l'été 2000, le Cours de cadet instructeur est rapatrié à la base de Bagotville. En 2002, on inaugure un local pour les musiciens et un nouveau bâtiment d'ablutions. L'été suivant (2003), on ajoute près de 25 tentes rigides. Le camp vise dans ses projets à long terme le rapatriement de tous les cours de l'aviation à la 3e Escadre à l'exception des cours de planeur et de motorisé qui eux sont conduits à l'École de vol à voile de la Région de l'Est à St-Jean-sur-le-Richelieu.

Au mois de mai 2004, le bail avec le Domaine de la jeunesse prend fin. On décide alors de concentrer toutes les activités du Camp à la 3e Escadre. Les cuisines de la base se réorganisent afin de nourrir tous les cadets, les cadets-cadres et les membres du personnel à même les services d'alimentation de la 3e Escadre. Quelques constructions sont réalisées afin d'accueillir tout le monde dans un camp unifié.

Le QG du CIECAB, logé depuis 1998 à la bâtisse 68 (face au Canex), déménage en 2005 dans ses nouveaux locaux. Le nouveau QG a été aménagé à même l'ancienne cafétéria Duguay, sise sur le site même du camp et transformé en bureaux et espaces de travail fonctionnels.À l’été 2006, deux nouveaux blocs d'habitations pour les officiers sont construits sur le site même du Camp des cadets. En 2011, le Camp d’été recevra un total de 1409 cadets/tes et compte 157 cadets-cadres en plus de ses 132 membres du personnel.

Depuis 2009, le commandement du Camp d’été est assumé par le Lieutenant-colonel Pierrette Trépanier, CD. Elle est le 12e commandant du Camp et la première femme de l’histoire de l’institution à occuper cette fonction.